AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Là où le clair de lune se révèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ray Masakami
Notre codeur chéri ♥
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 27/01/2013

MessageSujet: Là où le clair de lune se révèle   Jeu 2 Mai - 18:50

Un monde brumeux s'étendait tout autour de lui, il ne savait pas où il était. Il avança de quelques pas et un arbre décharné fit son apparition en face de lui. Encore deux trois pas et une lune grise et plein, perça les nuages. Les cotons de brumes commencèrent à s'effilocher sous la lumière crue. Le sombre paysage révélait peu à peu ses fragments, images semblant venir du fin fond d'un film d'horreur, s'emboitant pour recréer un cimetière lugubre. Une peur sourde lui collait au ventre alors qu'il avançait. Où était-il, il ne se souvenait de pas grand-chose. Il continuait à marcher dans le vide, comme ça pendant un moment, jusqu'à ce que retentisse un grand craquement. Le sol se déroba sous ses pieds et il commença à tomber, tomber et encore tomber…

Et il finit par heurter durement le sol… de sa chambre, les draps emmêlés un peu partout. Damn'it maudit cauchemar… Il n'aurait pas dû lire ce livre avant d'aller dormir pensa-t-il. Il se leva, et alla se pencher sur l'évier afin de passer un peu d'eau sur son visage. Décidément, ce n'était pas le meilleur moment pour lui. Il regarda l'heure… 1h du mat', et il n'avait aucune envie de se rendormir. Il poussa un soupir et entreprit de passer vite fait une chemise sur son torse nu, sans prendre la peine de la boutonner, et sortit faire un tour. La nuit était claire et calme, le temps agréablement doux. La lune, pleine éclairait doucement la nature endormie. Cette ambiance était tout à fait relaxante. Ray respira un peu, chassant les réminiscences de son cauchemar. Les étoiles scintillaient haut dans le ciel, accompagnées d'un petit vent doux. C'était une nuit agréable.

Il se baladait entre le vestiaire des bleus obélisques et des jaune Râ quand il vit une silhouette se faufiler par l'entrée du vestiaire bleu. Intrigué, il se dirigea vers cette mystérieuse personne. Elle avait une démarche bizarre, comme pas réveillée. Lorsqu'il arriva à sa hauteur, il fut surpris de voir que cette personne gardait les yeux fermés! Ça devait être un somnambule. Il avait bien pensé un, car il l'avait déjà vue, cette personne étrange aux cheveux violets, se promener torse nu, à vrai dire, il ne lui avait pas réellement prêté attention avant. Malgré tout, il ne put s'empêcher de se demander si un jour, il ne l'avait pas vue avec une jupe, mais quelle importance? Aucune fille ne se baladerait torse nu, en tout cas, c'était ce que pensait Ray à ce moment-là. Mais si ce n'avait pas été sa première semaine à la DA, il aurait peut-être comprit qu'elle venait de sortir du dortoir des filles, mais il ne le savait pas… Cependant, une personne vêtue d'un unique short et dotée d'une poitrine aussi… plate ne laissa penser qu'à un garçon. Néanmoins, il savait qu'il ne fallait mieux pas réveiller un somnambule. Mais de là à le laisser marcher comme ça, dehors, au risque de se blesser? Non, ce n'était pas raisonnable! Il passa donc délicatement son bras autour de la jeune personne et la guidât doucement jusqu'à son vestiaire, se disant qu'il ne serait pas autorisé à rentrer dans celui des bleus obélisques.

Il amena donc cette jeune personne jusque devant sa chambre, heureusement au premier étage. Tout à coups, l'inconnu se laissa presque tomber par terre, laissant tout juste le temps à Ray de le rattraper avant sa rencontre avec le sol. Il la déposa délicatement dans un fauteuil et alla chercher une couverture dans sa chambre, qu'il déposa doucement sur le corps de ce somnambule mystère. Tous ses efforts pour guider cette personne jusqu'à son dortoir lui avait donné chaud. Il s'absenta pour retirer sa chemise. Une fois de retour, il retroussa légèrement la couverture, et se pencha pour observer ce visage mystérieux. Il semblait paisible maintenant qu'il ne marchait plus. Et Ray le trouvait beau, se disant qu'il aurait pu appartenir à une fille sans aucune difficulté. Il s'assit donc sur une chaise à côté d'elle et continua de l'observer, dans la pénombre de la pièce, uniquement éclairée par le disque lunaire qui déversait sa lumière argentée dans la salle, remplaçant les systèmes d'éclairage par sa beauté sans âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Liestone
Modo hyperactive ♠
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Là où le clair de lune se révèle   Jeu 2 Mai - 23:17

Je me réveillais dans ma chambre, dans le dortoir des Obélisque. Enfin le dortoir... Cette immense bâtisse construite pour les meilleurs élèves de la Duel Academy. Bref, je me réveillais donc en pleine nuit, seule personne debout à ma connaissance puisqu'il était dans les environs d'une heure du matin et que logiquement, toute l'île était endormie. Cependant, je n'avais plus sommeil. Je décidais donc de me lever. J'étais en pyjama. Enfin... J'aime dormir confortablement, donc je ne met pas vraiment de pyjama. Je suis torse nu et ne porte qu'un short en général. Mais bon c'est pas la question, on s'en fout de comment je me fringue ! Bref, comme je savais que je ne dormirais pas de si tôt, je m'étais levée, sortais de ma chambre et descendais les marches de l'escalier, froides sous mes pieds nus.

J'arrivais alors dans cet immense hall désert et glacé. J'avoue que j'aimais ce manoir, mais l'ambiance était de loin la meilleure chez les Slipher. Ce grand hall vitré était plaisant la journée, lorsque le soleil réchauffait doucement chaque carreau qui recouvrait le sol, mais la nuit, il était plus glacé encore que le cœur d'un homme mauvais. Il est vrai que je préférais de loin le soleil, la chaleur de l'été pour me sentir bien. Je n'aimais pas le froid. Mais bon, j'avais la flemme de remonter dans ma chambre pour prendre une veste, ou même un simple t-shirt, alors je décidais plutôt de poursuivre mon chemin sur ces carreaux froids.

Enfin je sortais du manoir des Obélisque. Je sentis immédiatement le vent me fouetter agréablement le visage et je respirais à fond. Chaque bouffée d'air me redonnait vie et je me sentais euphorique. J'étais heureuse de m'être réveillée pour découvrir cette sensation. Et puis la lune était si belle. Je profitais de ce moment privilégié en restant là devant le manoir Bleu. J'avais l'impression de rêver tellement c'était si beau. La nature endormie étaient secouée doucement par cet agréable vent qui venait de la mer. Un vent à l'odeur salée, fin et subtile.

Je me mis à marcher, quelques pas seulement, sentant enfin la chaleur de la terre sous mes pieds nus. Cette agréable sensation me mit à l'esprit qu'il fallait absolument que je retente l'expérience un autre jour. Et puis l'île était si belle la nuit. La lueur rougeoyante venant du volcan me rappelait un peu une veilleuse, comme si l'île protégeait les humains qui s'y trouvaient, de la cruelle obscurité pesante. Vers la mer, je distinguais de belles vagues fantomatiques éclairées par cette lune si belle. De grande vagues, de plus petites, des fragiles et des féroces. Elles me donnaient envie de les rejoindre et de m'amuser avec elles. Elles m'appelaient pour jouer, plaisanter, et je comptais bien m'élancer jusqu'à elles. Mais une lueur m'interpella plus loin, sur ma gauche.

Une forme lumineuse se dessinai là, à mes pieds. Je supposais après quelques instants qu'il s'agissait d'un chemin. Le vent semblait happer mon bras tendrement, m'invitant à m'aventurer sur cet étrange chemin lumineux. C'était comme de l'or. Très pâle à cause de cette incroyable luminosité, mais tout de même semblable à de l'or. J'entamais alors la marche en suivant ce chemin qui m'étais inconnu et qui m'intriguait, accompagnée par le vent qui me tenait doucement. Je laissais mon projet précédent derrière moi, jugeant cette nouvelle aventure bien plus excitante que de se baigner. Je me retournais et vis que le chemin s'estompait à force d'avancer. Où m'emmenait-il ? J'étais une fille curieuse et je n'avais pas peur de la nouveauté. La lune était toujours là, comme si elle nous surveillait, moi et mon étrange guide lumineux.

J'arrivais lentement à me repérer dans la nuit où seuls le volcan, la lune et mon guide m'aidaient à y voir quelque chose. Je scrutais parfois devant moi au lieu de mes pieds, afin de découvrir ma destination. Mais je ne saisissais pas encore. Puis je vis un pavillon doré. Non, il s'agissait du dortoir des Jaunes Râ si ma mémoire ne me faisait pas défaut. Je m'arrêtais devant l'entrée mais le vent et mon guide semblaient vouloir me faire avancer, alors je ne résistais pas, je les suivis sans chercher à comprendre d'avantage. Je débouchais alors sur une entrée chaleureuse, mais on ne s'y attarda apparemment pas. Je me dirigeais donc aveuglément dans l'escalier, suivant mon guide doré. Je me retrouvais alors dans une chambre vide. Intriguée, je n'avais pas bougé du seuil de la porte, mais le vent me poussais doucement à l'intérieur. Pourquoi sentais-je encore le vent, aucune idée, mais mon guide doré semblait vouloir lui aussi, que je rentre, alors je rentrais. Et puis je fis un faux pas et m'effondrais lentement dans un fauteuil, comme si quelqu'un me soulevait et m'y déposait avec précaution. Je me sentis soudainement plus au chaud et fini par m'endormir ici. C'est à cet instant que je me réveillais en sursaut. Je regardais autour de moi aussi hyperactive que je l'étais puis vit un garçon assis, en train de m'observer.

- T'es qui toi ?

_________________



Couleur : DodgerBlue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://light-or-darkness.forumactif.org/
 
Là où le clair de lune se révèle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yu-Gi-Oh! GX RPG :: L'île de la Duel Académie ! :: Les dortoirs :: Dortoir des Râ-
Sauter vers: